add image
'); printWindow.document.close(); printWindow.print(); });

Fin de Conakry Capitale Mondiale du Livre

CLÔTURE DE CONAKRY CAPITALE MONDIALE DU LIVRE : LE PRÉSIDENT ALPHA CONDÉ S’ENGAGE A FAIRE DE CONAKRY LA CAPITALE AFRICAINE DU LIVRE.


Ce rendez-vous mondial a permis au pays de Camara Laye, Thierno Monembo, William Sassine, Professeur Djibril Tamsir Niane, tous monuments de la culture africaine, de proposer un plan d’activités multiples et variées sous le prisme de l’innovation et de la créativité à travers la création des points de lecture et la distribution de millions de livres dans tout le pays.
 
En effet, pendant une année le Gouvernement guinéen à travers le Commissariat Général de l’évènement Conakry Capitale Mondiale du Livre a prouvé aux professionnels de par le monde que la belle capitale guinéenne au même titre que les villes précédentes ayant abriter cet évènement est aussi un temple du livre et de la culture.  Ce rendez-vous qui s’achève aura contribué à la finalisation et la validation de la politique culturelle de la Guinée en novembre 2017, dont la mise en œuvre permettra non seulement de faire la promotion des industries culturelles et créatives dont celle du livre, mais aussi de créer des milliers d’emplois sous-tendus par l’art et la culture pour la jeunesse guinéenne.
 
Pour le Commissaire Général de Conakry Capitale Mondiale du Livre, la proposition d’une loi sur le livre aux autorités guinéennes, suivi de la matérialisation de l’étude diagnostic du livre en guinée, avec l’élaboration pour la première fois dans l’histoire de notre pays d’une politique du livre a permis de bâtir les fondements du livre en République de Guinée. Avec tant d’aquis, Sansy Kaba Diakité reste convaincu que le pays de Camara Laye pourra s’inscrire dans les dix prochaines années comme Capitale Africaine de Livre.
 
Pour sa part le Représentant de Audrey Azoulay Directrice Générale de l’UNESCO à cette cérémonie de clôture, a tout d’abord félicité Conakry pour avoir honoré avec brio son titre de Capitale Mondiale du livre, tout en précisant que la Guinée peut être très fière des résultats obtenus. Pour Ydo Yao les acquis de CCML vont améliorer la qualité de l’éducation chez les élèves et étudiants, mais aussi réduire le taux d’analphabétisme assez élevé en Guinée.
 
De son côté le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique dira clairement que la consolidation des acquis de Conakry Capitale Mondiale du livre, est le défi qui incombe désormais aux autorités du pays. « Pour relever ce défi majeur chaque guinéen devra s’inscrire à travers la vision du Président Alpha Condé pour que la Guinée devienne un pôle d’excellence et d’effervescence littéraires » explique Sanoussy Bantama Sow.
 
En présidant cette cérémonie de clôture, le Président de la République a clairement précisé que cette aventure qui commence va se poursuivre pour faire de Conakry la capitale tournante du livre. Pour réussir ce pari le Chef de l’Etat entend s’investir pleinement pour qu’à l’instar de Ouagadougou qui abrite le FESPACO ou encore Abidjan ou Brazzaville pour le Festival Panafricain de Musique, que Conakry devienne la capitale Africaine du Livre. « Pour faire de Conakry la capitale africaine du livre, il va falloir permettre à tous les guinéens d’avoir accès aux livres même dans les districts les plus reculés du pays précise le Président Alpha Condé. Poursuivant, le Chef de l’Etat a signifié au Commissariat Général de CCML que pour gagner ce pari il va falloir des livres en langues nationales pour faciliter la culture et la compréhension des ouvrages pour les guinéens qui n’ont pas eu la chance d’être scolarisé ».
 
 
 
La Cellule de Communication du Gouvernement

Next Article


Dernièes nouvelles

Suite...
add image
add image
Top